Composition intrigue du Château (1135)

             Le Château de Ruggiero II° surgit proche de l'église deSanta Maria a Piazza, dans la zone du Patibulum, comme forteresse et limite du nord de la troisième cercle de murs, de forme carrée, avec tours crénélées sur les angles, et orienté, selon une division antique, sur les quatre angles du monde: une vielle région, 'postica', du coucher du soleil, de l'ouest.
            Celui surgit sur quatre niveaux et un sousplan, les prisons et les magasins. Le premier finissait avec le balcon tandis que la zone centrale, le vrai château comprenait deux autres niveaux. Le troisiem dans les tours est et ouest avait des escaliers dans la maçonnerie: quand une tour était conquise l'autre, étant isolée, était encore solide. En effet la typologie suit des classifications de dérivation orientale dont les origines sont analysées dans les forteresses d'Antiochia qu'il paraît que nos entrepreneurs ont connu.
            Les tours crénélées formaient un genre de cadre encore observable dans la table de Arcuccio (1468).

           Dans la 1ère croisade le Normans furent les premiers à arriver dans ces terres orientales qui, avec Goffredo di Buglione et Boemondo, assemblérent dans quatre états. Puisque les entrepreneurs du château de Saone furent Roberto, fils de Tancredi, et son fils Guillaume, les mêmes hommes qui allèrent avec Ruggiero, même à ceux-ci le château d'Aversa pourraitetre donner qui présente beaucoup d'analogies avec celui de Saone.
            En outre, puisque Federico bien connait le château d'Aversa pour l'avoir visité en plus d'occasions, on ne peut pas exclure que la nouvelle plante soit servi aux châteaux de Puglia et Sicile.
            Le château fut élaboré avec la forme du bureau d'or, 'medium et regione extrême'. A Frederick II au contraire, la création du portique intérieur, la reconstruction des tours anguleuses aussi bien que la restauration de quelques ailes, peut-être, aussi la sistemation du nouveau ruisseau .
            Après les dégâts de 1382, 1456-57, en1492 le château eut un nouveau arrangement par Alfonso di Aragona comme il paraît dans la vue de la ville d'Aversa (XV-XVI siècle) apportée encore par Pacicchelli où est observable le cadré avec les lignes de pierres superposées et le balcon.
            Dans le demie du XVIII siècle il fut transformé en Caserma de Cavalerie peut-être sur la base d'un plan par Luigi Vanvitelli: furent exécutées additions soi sur les ailes du corps antique que sur le deuxième et troisième niveau. Le quatriem niveau fut reconstruit de nouveau. Par suite de telle intervention toute la structure de l'original disparut complétement la clôturé originelle, récentée par un unique ordre architectonique, le Tuscan, et le ruisseau couvert. Le château mesure autour 103 mètres de cote et 27 mètres de hauteur.

             Diagramme de la structure responsable du Château de Ruggiero II°

            En ponant s identique au diamètre de la circonférence finie de l'ancien nucleus, m la dimension du bureau d'or, s-m moyenne proportionelle parmi les deux mesures.
            Considé par example s=1, nous avons m=1/2(V5-1)0,618 une valeur moltipliée par la longeur s en pied, 272, donne comme résultat 168 (moitié de la dimension de son cote) c'est-à-dire la valeur absolue de la section d'or du diametre de l'ancien chateau, résulte éxactement la moitié du cote de base du premier niveau. En outre lesenveloppement des côtés des tours sont 1/4 du côté, tandis que la mesure de base du côté de la tour, est la section d'or d'or du diamètre des mêmes. C'est-a-dire, supposant s'=1/2 m0,309, nous aurons que le côté de base de la tour est identique à 52 pieds; d'ici les rapports parmi 336 pieds, côté du premier niveau du château, 168, distance parmi les tours, 84, côté des tours, 52, section d'or du côté de la base des tours.


Une section du Château (1135)

            Les considerations qui viennent portent irréfutablement a celle que deviendra la série de Leonardo Fibonacci (le rapport parmi les cotes du chateau et celui des sections d'or),qui poue ses récherches, considera des expériences arabes. En outre puisque le numero 12 était consideré numero sacré (12 sont les signes du zodiaque, 12 les mois de l'année, 12 les heures du jour,12 les portes du Paradis) nous aurons encore que:

336:12=12x28=12x(4+6+8+10);

cioè il numero 336, lato del castello, è il risultato della moltiplicazione del numero sacro 12 per la somma della serie di numeri pari, dal quadrato al decagono (=circolo), quest'ultima ritenuta figura geometrica universale e perfetta.

           En outre l'autorité sur le royaume de Ruggiero - qui porrait, dans le plan du château, considéré comme une horloge solaire, avoir été préfiguré par lui-même - correspondrait à l'ombre totale que le gnomon jette dans la cour intérieure du château fort au solstice d'hiver (21 décembre), jour très voicin a sa date de naissance (22 décembre 1095).



Retourner a la page un
Patrimoine artistique-monumental